La chaîne des initiés
AccueilEmissions Podcasts
Actualité
31 janvier 2024
Bourse

L’actualité bourse sur Euronext Growth du 31 janvier : Omer-Decugis, Enensys, Lucibel et NSE.

Actualité
31 janvier 2024

Omer-Decugis : dépasse les 200M€ de CA

L'entreprise a franchi le cap des 200 millions d'euros de chiffre d'affaires, atteignant 206,3 millions d'euros, soit une croissance de 9,4%. La rentabilité opérationnelle a également connu une nette amélioration, avec une progression de 1,5 million d'euros de l'EBITDA et une augmentation de 0,7 point de la marge d'EBITDA.

Omer-Decugis & Cie a enregistré une croissance de son chiffre d'affaires, passant de 188,5 millions d'euros en 2021/22 à 206,2 millions d'euros en 2022/23. Cette augmentation est accompagnée par une augmentation de 12,2% de la marge brute, passant de 21,8 millions d'euros à 24,4 millions d'euros.

L'EBITDA a augmenté de 1,5 million d'euros, passant de 550 000 euros en 2021/22 à 2,01 millions d'euros en 2022/23.

L'entreprise a connu un excellent début d'exercice 2023/24, avec un chiffre d'affaires au 1er trimestre en hausse de 21,3%. Cette performance est d'autant plus à saluer qu'elle s'inscrit dans un contexte économique difficile, marqué notamment par des tensions inflationnistes et des fluctuations de la parité euro/dollar.

Les deux pôles d'activité de l'entreprise, SIIM et BRATIGNY, sont en croissance.

Le chiffre d'affaires du pôle SIIM a augmenté de 9,4%, passant de 42,2 millions d'euros au 1er trimestre 2022/23 à 50,7 millions d'euros au 1er trimestre 2023/24. De même, le chiffre d'affaires du pôle BRATIGNY a augmenté de 25,8%, passant de 11,4 millions d'euros à 14,4 millions d'euros.

L'acquisition de la société Champaris France, un grossiste en fruits et légumes de saison, a contribué à renforcer le pôle Grossiste de l'entreprise. Grâce à cette acquisition, Bratigny dispose désormais de 24 portes d'un seul tenant dans le pavillon D2 du Marché de Rungis. 

L'entreprise a réussi à réduire son Besoin en Fonds de Roulement de 7,3 millions d'euros au cours de l'exercice 2022/23. Cette amélioration est le fruit d'actions structurelles menées notamment sur le poste client, qui a diminué de 3,2 millions d'euros.

L'entreprise a continué à se désendetter, réduisant ses dettes financières brutes de 1,8 million d'euros. Au 30 septembre 2023, les capitaux propres de l'entreprise s'élevaient à 29,5 millions d'euros, la trésorerie disponible était de 2,8 millions d'euros et les dettes financières brutes étaient de 6,9 millions d'euros.

L'entreprise proposera à l'Assemblée Générale des actionnaires du 7 mars 2024 le versement d'un dividende de 0,035 € par action au titre de l'exercice clos le 30 septembre 2023. La mise en paiement interviendrait à compter du 15 avril 2024.

L'entreprise réaffirme ses ambitions pour 2025 : atteindre un chiffre d'affaires de 230 millions d'euros et une marge d'EBITDA supérieure à 5%. Ces objectifs sont soutenus par les investissements récents de l'entreprise, tels que l'acquisition de la plateforme à Rungis et aux Pays-Bas, ou encore le renforcement des capacités de production en Afrique.

 

Enensys : baisse du CA en 2023 mais accélération des commandes en fin d’exercice

ENENSYS Technologies est une entreprise internationale qui propose des solutions innovantes pour une distribution efficace des contenus. Avec près de 60 millions d'euros investis dans la recherche et le développement au cours des 10 dernières années, le groupe jouit d'une excellente réputation pour ses solutions d'optimisation, de sécurisation et de monétisation des flux vidéo.

L'entreprise a réalisé un chiffre d'affaires de 12,1 millions d'euros en 2023, en baisse de 4,8% par rapport à l'année précédente. Cette diminution peut être attribuée à une atmosphère économique stagnant qui a encouragé un comportement d'attente de la part des donneurs d'ordre, qui ont tendance à étaler ou reporter leurs investissements.

Cependant, ENENSYS a noté une augmentation des commandes à la fin de l'année, indiquant une éventuelle reprise de la croissance en 2024.

La zone EMEA (Europe, Moyen-Orient et Afrique) a été la plus performante pour l'entreprise, avec un chiffre d'affaires de 7,7 millions d'euros, soit une augmentation de 25% par rapport à 2022. Cette performance est due en grande partie à une augmentation des commandes en provenance d'Afrique du Sud et de l'Europe du Sud (Italie, Espagne).

Dans son marché domestique, la France, ENENSYS a retrouvé un niveau d'activité conforme à ses normes habituelles, avec un chiffre d'affaires supérieur à 2 millions d'euros sur 12 mois.

Aux États-Unis, les ventes ont été historiquement faibles en 2023, principalement en raison des retards pris par les acteurs du marché dans le déploiement de la norme ATSC 3.0. En réponse à cela, ENENSYS a initié plusieurs actions pour renforcer son réseau de partenaires de distribution.

L'Asie n'a pas bénéficié de contrat majeur en 2023, à l'exception d'un projet One Beam au Vietnam.

En dépit des défis, l'EBITDA de ENENSYS a été positif pour la troisième année consécutive, grâce à la saisonnalité favorable du second semestre et au contrôle efficace des coûts. La trésorerie disponible du groupe à la fin de l'année était confortable, à près de 3,4 millions d'euros, démontrant une bonne gestion financière.

L'activité commerciale est restée intense tout au long de l'année, avec une accélération des prises de commandes vers la fin de l'année, notamment en France et en zone EMEA. Cela témoigne de la pertinence des offres développées par le groupe.

En 2024, ENENSYS prévoit de participer au projet de déploiement de la TNT UHD de France Télévisions, avec sa solution One Beam DVB-SIS, dans le cadre du prochain événement sportif mondial qui aura lieu en France cet été.

 

Lucibel : +10,5% de croissance en 2023

Au cours de l'année 2023, Lucibel a généré un chiffre d'affaires total de 9 035 K€, en progression de 10,5% par rapport à 2022. Cette augmentation s'est répartie de manière inégale sur les deux semestres :

Ce développement économique est le fruit des efforts stratégiques déployés par le groupe en automne 2022, visant à concentrer ses activités sur deux secteurs clés : le scénographique et le cosmétique.

La lumière scénographique, qui regroupe les activités du groupe en matière de création d'expériences lumineuses uniques, a connu une augmentation de 14% en 2023. Cette croissance est notamment due à deux importantes commandes destinées au Musée d'Art précolombien de Quito (Équateur) et à un événement en Arabie Saoudite.

Quant à la lumière cosmétique, portée principalement par la filiale Lucibel.le Paris, elle a vu son chiffre d'affaires passer de 896 K€ en 2022 à 2 233 K€ en 2023, soit une hausse de 149%.

Malgré le repositionnement stratégique du groupe, les activités historiques de Lucibel continuent de contribuer à son chiffre d'affaires, bien qu'elles aient connu une baisse de 25% entre 2022 et 2023.

Lucibel aborde l'année 2024 avec confiance, s'appuyant sur une base d'activités structurellement renforcée. Le groupe prévoit une augmentation de sa rentabilité grâce à l'accélération du déploiement commercial sur les secteurs à forte marge.

 

NSE : croissance portée par la dynamique du secteur de la Défense

L'entreprise NSE, spécialisée dans la création, la production et l'entretien d'équipements électroniques à la pointe de la technologie, a annoncé un chiffre d'affaires de 77 millions d'euros pour l'année 2023, soit une augmentation de 17% par rapport à l'année précédente.

Au cours du second semestre de 2023, NSE a connu une croissance accélérée, stimulée par une hausse significative de l'activité de la BU Services. Cette croissance est en grande partie due à la dynamique actuelle du secteur de la Défense. En parallèle, la BU Intégration a également renoué avec la croissance. Le Groupe a bénéficié de la diversité de ses zones et secteurs d'activité pour augmenter sa présence sur ses marchés cibles et remporter de nouveaux contrats.

Grâce à une série d'actions visant à améliorer les marges opérationnelles, NSE a pu confirmer son ambition d'améliorer de manière significative ses résultats annuels par rapport à 2022. L'EBITDA du second semestre de 2023 devrait être proche de celui du premier semestre.

NSE prévoit de maintenir sa dynamique de croissance en 2024, grâce à de nombreuses commandes importantes passées au cours de l'année et à l'augmentation de ses contrats historiques. NSE a élargi son carnet de commandes.

Les résultats de 2023 seront publiés le 26 avril 2024.